Beauté·Life·Maquillage·Socio

La socio-esthétique

daae48970a1c7346af799a29135d1f0a

Ce sentir bien dans sa peau pour mieux guérir.

La socio-esthétique représente l’ensemble des soins destinés au bien-être par une voie esthétique : maquillage, massages, soins du corps… Et sont à destination de personnes fragilisées par la vie (maladie, dépression, exclusion sociale, isolement, incarcération, contexte familial difficile…). Elle répond à un besoin de restauration de l’image de soi pour les personnes ayant subi des traumatismes pouvant porter atteinte à leur intégrité psychologique et/ou physique.

Voir son corps changer, perde ses repères, ne plus se reconnaitre dans le miroir…

Parfois, la vie c’est pas facile et on se prend des sacrés taules. Et parfois, une taule un peu plus forte que les autres nous met un genou à terre. ça fait mal, c’est pas facile de se relever… Parfois on y arrive tout seul et parfois pas…
Et parfois, cette grosse gamelle laisse une cicatrice qui nous fait mal, qui empêche de guérir complètement. On ne se reconnait plus dans la glace, notre reflet est devenu un étranger.
L’esthétique sociale permet de reprendre le contrôle de son corps et de son image, et surtout vivre avec lui tout les jours jusqu’à son acceptation. Elle favorise aussi le processus de guérison par la communication, le mieux-être, le confort et permet de créer du lien social.

Personnellement j’ai découvert la socio-esthétique lors d’une hospitalisation difficile, avec le projet « ne serait-ce qu’une seconde » par la Fondation Mimi Ullens. C’était il y à 3 ans. Cet découverte fût le déclencheur de mon intérêt grandissant pour le milieu du maquillage et choix de vie futur.
L’esthétique sociale contribue à apporter du réconfort et une oreille attentive dans le quotidien. Et avoir bonne mine aide réellement au moral !

Maquillage mais pas que !

Pour ma part, le maquillage prend une grande part en esthétique sociale… mais pas que ! Les soins du corps bien sur, mais encore le henné ou le tatouages sont pour moi autant de moyen de se réapproprier son corps après un traumatisme, et dans mon cas, la maladie.
Mes tatouages sont des exorcismes, ils sont là pour me rappeler que ce corps est le mien. J’ai orné mon corps que je haïssais de rappels, façon Memento Mori, pour transformer mes mauvais souvenirs en belles choses à mes yeux.

14018035_1434090066604763_402090222_n
Tatouages, mon exorcisme à moi ! Crédits photo : Philippe Lenain.

S’accepter enfin…

C’est ce qui fût pour moi le plus difficile. C’est un combat de tous les instants dans lequel le maquillage m’apporte une bulle de bien-être !
En apprenant a me mettre en valeur, j’apprenais à avoir confiance en moi. Et ce qui me rendait encore plus fière, c’était de me rendre compte que mes pinceaux pouvaient aider mon entourage. Ma vision du maquillage a d’ailleurs évoluée au fil du temps passant de simple passion à aide au bien-être d’autrui … et ça c’est cool !

S’aimer c’est important pour le moral : alors aimez-vous les un les autres, c’est bien, mais commencez déjà par vous aimez tout court, c’est mieux !

P.S. : merci à mes relecteurs, Adrien, Kiki, Élodie et Philippe !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s